Photo of Man Leaning on Wooden Table

L’anxiété, la soigner

Il n’est pas rare de s’approprier les nouveaux maux de nos sociétés comme s’ils faisaient partie intégrante de nos personnalités. Le meilleur exemple que je puisse vous donner est celui des “troubles anxieux” que nombreux ont de la difficulté à comprendre, bien qu’ils en souffrent parfois depuis si longtemps…

En effet, comment soigner ces troubles provocateurs de montées de stress important, voire de crise d’angoisse (ou de panique), si nous considérons ce trouble comme un trait de notre personnalité ?

Un peu d’éclairage sur ce sujet me semble important, car nombreux sont ceux qui se gâchent la vie, pensant qu’il n’existe pas de solutions efficaces alors que nos outils en cabinet (Hypnose, Méthodes de relaxation, E.F.T, masque virtuel, etc…) viennent à bout de bien des troubles !

Certes, nous ne naissons pas égaux d’un point de vue génétique, c’est pour cette raison que nous pouvons parler d’anxiété neurobiologique, cela concerne environ 20% de la population (Trouble Anxieux Généralisé).

Aussi, nous pouvons avoir développé notre anxiété au contact d’environnements dans lesquels nous n’étions pas sécurisés (des parents dysfonctionnels, un mimétisme de leur anxiété, un système scolaire peu bienveillant, etc…). Ou encore, à cause de chocs émotionnels, anciens ou récents, qui font remonter à la surface des symptômes post-traumatiques responsables de notre mal-être et de nos crises d’angoisse…

Il s’avère que notre manière d’apprendre à gérer nos troubles anxieux fait toute la différence, plutôt qu’un traitement médicamenteux quasi systématique, bien qu’il soit parfois obligatoire selon vos troubles (consulter votre médecin pour définir votre traitement).

Notre corps nous parle des émotions dont il souffre, et nos crises d’angoisse nous montrent que l’heure est arrivée de comprendre les racines de nos maux, pour apaiser cette anxiété qui finit par paralyser nos vies.

Partagez l'article :

A lire également

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *